mardi 1 février 2011

Trouver un médiateur technique

La médiation technique comporte plusieurs facettes, et il n'est pas facile de s'improviser médiateur technique. Comment trouver la personne adéquate ?

Le profil du médiateur technique

Devant la diversité des tâches à accomplir par le médiateur technique, il n'est pas immédiat de déterminer le profil idéal d'un médiateur technique.
Considérons ses activités :
  • la définition des besoins impose de savoir structurer un cahier des charges, tâche complexe qui nécessite généralement une formation bac+5, ou un bac+2/3 avec beaucoup d'expérience ;
  • la recherche de profils d'entreprises nécessite de la créativité ou des capacités d'animation d'un groupe de travail ;
  • la prospection met en œuvre un esprit d'analyse et de la créativité ; 
  • la négociation fait intervenir une maîtrise de soi et une compétence relationnelle ;
  • la contractualisation requiert de la rigueur ;
  • l'élicitation et la modélisation nécessitent un minimum de culture technique ;
  • et la formalisation a besoin d'un esprit rigoureux.
Il n'est pas nécessaire d'avoir un profil technique très affirmé, car la maîtrise technique appartient à l'expert de l'entreprise contactée, à moins d'attendre un transfert de connaissances très complexes.
On pourra par exemple rechercher un ingénieur R&D ayant le goût du contact ou un technico-commercial expérimenté ayant travaillé dans plusieurs environnements techniques, et le faire former aux diverses techniques de la médiation technique, notamment celles d'ingénierie des connaissances.

Déléguer, recruter ou externaliser ?

Un chef de projet, un directeur technique ou un responsable du développement peut disposer dans son équipe d'un employé capable d'être médiateur technique. Si la récurrence de son besoin est forte, il peut avoir intérêt à le faire former et lui demander d'accomplir des missions de médiation technique. En revanche, si aucun employé ne fait l'affaire, ou que ceux qui conviendraient ne peuvent être consacrés à la médiation technique, il est toujours possible de recruter quelqu'un.
Mais il n'y a guère que les grandes entreprises qui ont des besoins de médiation technique suffisamment récurrents pour pouvoir y consacrer du personnel. La plupart des entreprises n'ont besoin de médiation technique que ponctuellement, par exemple lorsqu'un client demande un produit spécifique qui sort des standards de l'entreprise. Dans ce cas, il n'y a souvent guère de temps pour former quelqu'un en urgence et encore moins pour recruter. Si l'on ne veut pas perdre une occasion de vente, la seule solution est l'externalisation.
Le coût de l'externalisation de la médiation technique est à mettre en balance avec l'opportunité permise par la médiation : une mission typique coûte quelques milliers d'euros selon le temps passé par le médiateur technique sur la mission, mais si elle permet d'augmenter son chiffre d'affaires de plusieurs centaines de milliers d'euros, l'externalisation est extrêmement rentable.