vendredi 13 avril 2012

Des avions de chasse aux ordinateurs individuels

Je cherchais depuis longtemps un exemple de médiation technique vers le monde de l'informatique grand public.
En effet, il est très fréquent que l'informatique très spécialisée (l'algorithmique) soit une source de connaissances exploitables dans d'autres secteurs (notamment le management), ou bien un secteur d'activité bénéficiant d'autres disciplines (la biologie notamment, avec l'exemple désormais classique des algorithmes génétiques). Mais l'informatique grand public échappait pour l'instant à ma recherche d'exemples.
C'est désormais chose faite.

Le problème des environnements graphiques

Lorsque vous utilisez un logiciel très riche, avec pleins de fonctions diverses, il peut facilement vous arriver de chercher longtemps dans les menus comment faire telle ou telle opération. Ainsi, dans un traitement de texte (comme le coûteux Microsoft Word ou l'équivalent gratuit LibreOffice Writer), si vous ne savez plus où il faut chercher le menu pour modifier un style ou numéroter les paragraphes de titre, vous pouvez y passer quelques minutes.

C'est agaçant, et fait perdre du temps sur une tâche parfois peu importante.

La solution des pilotes de chasse

Un avion de chasse est un environnement également très complexe, et la réactivité du pilote est cruciale. Le pilote a donc besoin d'avoir instantanément toutes les informations qui lui sont les plus utiles : vitesse, horizon artificiel...
C'est pourquoi les avions de chasse modernes sont équipés d'un affichage à tête haute.
Ainsi équipé, le pilote dispose de toutes les informations importantes et ne passe plus de temps à les rechercher sur divers indicateurs comme dans un avion de ligne comme ci-dessous.
Notons au passage que ce système a déjà été adapté au monde de l'automobile, ce qui est une application plus traditionnelle de la médiation technique.

La transposition aux environnements graphiques

Le principe de l'affichage à tête haute est l'une des nouveautés introduites dans la nouvelle version de l'environnement graphique Ubuntu (équivalent gratuit de Microsoft Windows), qui doit sortir le 26 avril 2012.
Voici une illustration de la fonctionnalité :

Certes, l'affichage tête haute d'Ubuntu nécessite de taper le début du nom d'une commande (un moteur de recherche est intégré à l'affichage tête haute), mais l'inspiration est authentiquement celle des affichages d'avions de combat.
L'armée au service du confort de chacun, qui l'eut cru ?